Logo province de Namur

La province de Namur, au coeur de votre quotidien

, , , , ,

15.03.22 18.03.22

Les Passeurs du Réel

Les « Fake News » s’incrustent et se banalisent. Elles n’en restent pas moins une menace pour nos démocraties. Dans un monde où le faux s’impose face au réel, toutes les dérives sont possibles. Au cœur de la quête de la vérité, le journalisme s’en prend pourtant plein les dents. Boudés par certains, conspués par d’autres, les professionnels des médias font face au dénigrement et à la violence. Interpellés, des acteurs de l’enseignement, en collaboration avec le Delta, ont voulu réagir.

Pour la troisième fois, du 15 au 18 mars 2022, un cycle de de rencontres sera organisé autour du journalisme vivant à Namur. Le Delta s’animera d’ateliers, de témoignages, d’expositions et de projections. Le but de cette manifestation est de sensibiliser le public (les jeunes en particulier) à l’importance d’une information engagée, créative et de qualité.

L’objectif est aussi de confronter le public aux réalités du monde via des témoignages de première main, racontés « en live ». Nous voulons mettre à l’honneur et faire (re)découvrir des journalistes, réalisateurs et photographes qui, par leur recherche de la vérité, s’érigent en « Passeurs du Réel » !

——–

Rencontres/spectacles/projections

Durant 4 soirées, des acteurs de terrain, photojournalistes, journalistes, ou réalisateurs viendront témoigner de leurs travaux, de leurs expériences, avec un focus particulier sur un thème de leur choix. Une animatrice, Justine Montagner, les accompagnera sur la scène.

Rencontre avec Jérémy Lempin : Aux armes et Caetera
Mardi 15/03 de 18h00 à 19h20 (Grande Salle) – Réservation ICI

C’est une maladie Invisible, imprévisible. L’état de stress post traumatique (ESPT), souvent déclenché après avoir vécu une situation particulièrement violente, peux frapper les soldats les plus aguerris et les mieux entraînés. Pendant des mois, le photographe Jeremy Lempin, lui-même ancien officier marinier décoré pour sa bravoure au feu pendant l’opération serval au Sahel, a vécu aux côtés de Benjamin, Aurélien, Mélanie, Pierre, tous anciens militaires « grillé de l’intérieur », et des membres de leurs familles.

——–

We are not legends
Mardi 15/03 de 20h30 à 21h50 (Grande Salle) – Réservation ICI

Projection du film documentaire We are not Legends de la réalisatrice namuroise Hélène Collin, qui suit le parcours de trois jeunes Atikamekw qui vivent dans la réserve amérindienne de Wemotaci au Québec. Il relate comment deux cultures (celle des « blancs » et la leur) se rencontrent dans le quotidien d’une réserve, à quoi les jeunes amérindiens d’aujourd’hui aspirent.
La projection sera suivie d’une rencontre avec la réalisatrice et, à 22h00, d’un concert acoustique de Chêne (Matthieu Toussaint).

——–

Kinshasa Now
Mercredi 16/03 de 17h30 à 20h00 (Salle Tambour) – Réservation ICI

Mika, 14 ans, est chassé de chez lui et se retrouve dans les rues de Kinshasa. Alors que l’histoire se déroule, des choix sont proposés. Vous décidez de la suite du film.
Le film en réalité virtuelle Kinshasa Now de Marc-Henri Wajnberg est une expérience où le spectateur est plongé, grâce à un casque VR 360°, au milieu des rues de Kinshasa tout en découvrant le quotidien d’un enfant de la rue.
La projection sera suivie d’une rencontre avec le réalisateur à 20h30 dans la Grande Salle – Réservation ICI.

——–

Rencontre avec David Leloup : Quand l’Etat belge a recours aux paradis fiscaux
Mercredi 16/03 de 18h00 à 19h20 (Grande Salle) – Réservation ICI

Journaliste, titulaire d’un master en psychologie cognitive et réalisateur de documentaires, David Leloup a réalisé le documentaire A Leak in Paradise (2016) sur le pionnier des fuites de données bancaires offshore sur internet.
Cette fois, il ne s’agit pas des plus grosses fortunes du royaume qui chercheraient à contourner le fisc: il s’agit de l’Etat belge lui-même. On ne le sait que trop peu mais l’Etat, comme les individus fortunés et les grandes entreprises, utilise lui aussi les paradis fiscaux. Pour quoi faire? Quand? Comment? Est-ce défendable? Quid de la lutte contre les paradis fiscaux pour davantage de justice fiscale? Retour sur dix ans d’enquêtes sur l’éthique fiscale de l’Etat belge.

——–

Rencontre avec Catherine Joie : L’hôpital qui chavire
Jeudi 17/03 de 18h00 à 19h20 (Salle Médiator) – Réservation ICI

Le “burnout” du personnel soignant n’est plus un secret. Le mal-être fait désormais partie du quotidien quand on travaille à l’hôpital. En décembre 2020, 56 % du personnel soignant (hôpitaux et maisons de repos) se disait fatigué et 51 % mis sous pression, contre 38% et 34% avant la crise sanitaire. “L’hôpital qui chavire” est une enquête sonore qui analyse, en trois chapitres, les véritables causes du mal-être à l’hôpital : la cadence quotidienne, la déshumanisation du personnel de soin et l’omniprésence de l’ordinateur.
Lors de son intervention, Catherine Joie racontera sa méthode de travail, qui consiste à ouvrir autant que possible les portes d’un reportage aux sources qui ont amené de l’information à la journaliste.

——–

Rencontre avec Antonin Weber : Les Masculinités
Jeudi 17/03 de 20h30 à 21h50 (Salle Médiator) – Réservation ICI

« Les masculinités » est un travail qui interroge notre notion de la masculinité à travers des histoires intimes d’hommes qui essaient, à leur manière, de déconstruire leur genre ou au contraire, de suivre les normes sociétales pour « être de vrais hommes ».
Dans ce travail, le journaliste et photographe Antonin Weber aborde le sujet de la masculinité comme à la fois un terrain connu et étranger. Il nous emmène explorer le genre à travers des rencontres aussi diverses qu’intéressantes. Elles se font dans un cabaret, sur le tournage d’un film X, dans les vapeurs de testostérone d’un terrain de sport jusqu’à la salle d’une mairie avec des futur papas et leurs bébés en plastique.

——–

No Women’s Land
Vendredi 18/03 de 20h00 à 22h00 (Salle Tambour) – Réservation ICI

D’après le récit journalistique de Camilla Panhard.
Un spectacle chorégraphique sur le combat des femmes dans une guerre qui tue en toute impunité. Une journaliste enquête sur le voyage des femmes migrantes d’Amérique centrale en route vers les États-Unis. Elle découvre le Mexique du féminicide, des cartels de la drogue, des «desaparecidas». Elle décèle une terre sans repères où la vie ne vaut rien, où les femmes sont des proies, des corps.
Le spectacle sera suivi d’une rencontre avec les comédiens.

Atelier

Un atelier animé par Lionel Bouchat (secteur Médiation du Delta) sur la question des fake news sera également proposé aux jeunes le mercredi 16/03 :

À l’heure où les fake news et la désinformation pullulent, comment croire ce qu’on lit ou ce qu’on voit ? Comment apprendre à se méfier d’une image ou d’une vidéo relayée sur les réseaux sociaux, dans la presse ? Les médias ne jouent-ils pas avec nos émotions afin de se démarquer dans un secteur hautement concurrentiel ?
Au cours de cet atelier, les jeunes sont invités à participer à un jeu dans lequel la vérité n’est pas forcément l’option la plus évidente. Sera-t-il possible de démêler le vrai du faux ? Vient ensuite le moment d’une mise en pratique, où chacun découvre pourquoi personne n’est à l’abri d’une fausse nouvelle. L’atelier se termine par un moment de discussion autour des pratiques d’information des participants.

  • De 10h00 à 13h00 (Labs 1 et 2) : Atelier scolaire (13 – 18 ans)
  • De 14h00 à 17h00 (Labs 1 et 2) : Atelier extra-scolaire (13 – 18 ans)

Réservations: mediation@ledelta.be

Exposition

Tout au long du festival, les étudiants de la section « Image réelle » (HEAJ) proposeront leurs travaux aux abords de la salle Tambour afin que les écoles secondaires de la région puissent y accéder. Inventive mais également pédagogique, cette exposition mettra en lumière de manière ludique les fake news d’aujourd’hui et les mensonges de l’Histoire (rumeurs, manipulations).

Salle

Le Delta

Tarif

Gratuit

Durée

4 jours

Public

Adolescents, Adultes, Scolaires

Particularité(s)

  • Réservation indispensable via la billetterie du Delta
  • Informations complémentaires : www.lespasseursdureel.be
  • Une initiative de la Haute Ecole Albert Jacquard (option Image Réelle), avec le soutien du Service de la Culture de la Province de Namur (Le Delta) et de la Ville de Namur