Logo province de Namur

La province de Namur, au coeur de votre quotidien

En création au Delta : Guillaume Malempré

Résidence

24 mars 2021

Le Delta a accueilli du 22 au 26 février, le batteur de jazz flawinnois Guillaume Malempré, en résidence pour le lancement de son nouveau projet mêlant musique traditionnelle bulgare et jazz : le Spring Sound Project. Rencontre.

L’ idée du Spring Sound Project germe dans la tête du flawinnois durant le premier confinement… au printemps ! Une musique ensoleillée, légère et enjouée, donc.

L’air dynamique et amusé, Guillaume Malempré se présente brièvement : « Je suis né à Namur. J’ai étudié la batterie jazz au Conservatoire Royal de Bruxelles où j’ai terminé mon master très récemment, en août 2020. J’y ai présenté mes premières compositions. »

Le Spring Sound Project : de Sofia à Namur

« En juin, cela fera un an que j’ai rassemblé les musiciens, mais l’idée est présente depuis bien plus longtemps ! » Ce sont des livres de compositions bulgares ramenés par son grand-père qui inspirent le jeune compositeur : « J’ai hérité des livres de musique bulgare de mon grand-père et j’ai ensuite cherché de nouvelles idées sur mon piano. Je baigne dans la musique traditionnelle d’ici et d’ailleurs depuis toujours ! J’ai voulu combiner tous ces éléments avec ma formation de jazz, et cela a donné le Spring Sound Project ! »

« Nous avons besoin d’endroits comme celui-ci pour créer. »

Objectif création

Pour Guillaume Malempré, l’objectif de cette résidence était la création pure :
« Que demander de mieux que d’avoir un endroit, d’être sur place, d’avoir l’occasion de créer en cette période difficile ? Nous avons besoin d’endroits comme ici pour pouvoir le faire et le Delta a répondu à notre demande : trouver un lieu où il est possible de continuer à travailler et créer en temps de COVID. De plus, nous avons été très bien accueillis ! » Un objectif pleinement atteint pour ce jeune quatuor en pleine ébullition créative !

Quelle suite pour le Spring Sound Project ?

Un futur embrumé, selon les dires du musicien : « Je dirais que mon objectif dans un premier temps, serait de jouer un maximum de concerts en conditions réelles quand nous le pourrons à nouveau. » La prochaine étape sera l’enregistrement d’un album, mais Guillaume Malempré reste modeste : « C’est clairement dans mes envies, mais je reste les pieds sur terre : étapes par étapes ! »

Un projet ambitieux et innovant à suivre à la loupe… pozdravleniya !