Logo province de Namur

La province de Namur, au coeur de votre quotidien

En création au Delta : Stéphanie Mangez

Résidence

7 avril 2021

Le Delta a accueilli en résidence au mois de mars dernier, l’autrice et comédienne bruxelloise Stéphanie Mangez. Nous l’avons rencontrée.  

Stéphanie Mangez, qui êtes-vous ?

Je suis autrice, artiste, comédienne et également mère. Je suis en résidence au Delta en tant qu’autrice. Je collabore avec deux compagnies de théâtre que j’ai créées ; ‘ La tête à l’envers’ et ‘Maps’. Je suis à la base de beaucoup de projets , mais je ne sais pas comment nommer les choses ! J’ai initié un festival, une résidence d’écriture, deux compagnies de théâtre, il faut que je mette un mot sur cette casquette. Entrepreneuse culturelle semble être approprié ! 

En quoi consiste votre projet et pourquoi Namur ?

L’autrice finalise son nouveau recueil de nouvelles en collaboration avec sa sœur Gaëtane. « C’est un recueil qui s’intitulera ‘Une petite secousse’. Ce sont des nouvelles qui auront pour thème des personnes dont le destin bascule suite à un évènement qui va radicalement changer le cours de leurs existences ». 

Un voyage à travers à Namur et à travers le monde. La capitale wallonne n’est guère étrangère à l’autrice : « J’étais étudiante à Namur il y a une vingtaine d’années et redécouvrir ces lieux m’ont remémoré́ beaucoup de souvenirs ! De plus cette vue imprenable sur la ville et la citadelle m’ont permis de m’ouvrir à une toute autre disposition d’esprit ! » 

Une résidence en période de COVID, un bénéfice ? 

 « On sent effectivement que quelque chose est au ralenti, mais c’est une chance car si trop d’événements ont lieu, j’aurai envie d’y participer ! Cela me permet de me concentrer sur mon projet, j’ai surtout ressenti cet effet d’isolement tout en étant au cœur de la ville : on entend les manifestations (cf. manifestation des brasseurs du jeudi 4 mars) , les jeunes dans les rues… J’ai eu beaucoup de plaisir à voir la ville qui grouille et être en dehors de cette agitation. C’est inspirant ! » 

Quelle suite aux petites secousses ? 

Stéphanie Mangez est une artiste prolifique : « Il reste un peu de travail de finalisation avant l’envoi aux éditeurs et l’attente d’une réaction. Ma sœur et moi avons le projet de faire des enregistrements radiophoniques et d’organiser des soirées lecture ; quoi qu’il en soit, je ne resterai pas dans l’attente de l’éditeur ! Il faut réinventer de nouvelles façons d’aller à l’encontre du public et peut-être que ces nouvelles permettront de le faire. Je dois encore développer l’idée, mais une chose est certaine : l’envie est présente, et j’adorerais présenter quelque chose au Delta ! » 

Définir Stéphanie Mangez en une mot ou une phrase ? 

Aujourd’hui, je me définirais comme étant artiste et mère. Une artiste en colère par rapport au peu de perspectives offertes par le gouvernement aux artistes. Je suis également une autrice qui veut se diversifier ; je veux décloisonner les pratiques, croiser multiples disciplines artistiques. Donc si je devais ne choisir qu’un seul et unique mot, ce serait… Décloisonnement 

Stéphanie Mangez sur LinkedIn