Logo province de Namur

La province de Namur, au coeur de votre quotidien

,

28.10.21

Populations Tziganes

Famille Gorgan, Arles, 1995 © Mathieu Pernot

Entre imaginaires & expériences vécues, déconstruisons notre regard.

Les populations tziganes font l’objet d’idées tenaces sur leur mode de vie. De tout temps, il a toujours existé un grand écart à leur égard entre des marqueurs de rejet (leur habitat et l’école) et une forme de fascination, marquée par des stéréotypes positifs tels que leur culture et leur musique. Toutefois, la réalité de leur société est complexe. L’histoire de ces populations est souvent méconnue, et à tort, teintée de mythes. Actuellement, les médias les catégorisent à travers la figure du « Rom ». Cette confection d’images nourrit nos imaginaires en ne voyant jamais les Tziganes pour ce qu’ils sont, toujours dépeints à travers l’image des Tziganes de folklore (musicien, circassien, etc), voire de délinquants. Et si on déconstruisait notre regard ? Pour ce faire, nous vous proposons une soirée pour tenter de saisir le sens injecté derrière la catégorie Tzigane et ses subdivisions (Manouches, Sinti, Roms, Gitans, Gens du Voyage, etc) au cours de d’une soirée animation-débat sur les thèmes suivants :

Quels publics sont-ils désignés comme Tziganes ? Regards croisés entre nos imaginaires et leurs expériences réelles Nous aborderons la question de l’identité tzigane et de ses réalités plurielles. Pour ce faire, nous nous interrogerons sur les enjeux politiques liés à place de chacun.e sur le territoire et la stigmatisation de ces populations. – Quelles sont les composantes fondant l’identité tzigane ? N’y-a-t-il qu’une seule identité tzigane ? – Au-delà des similitudes, est-il possible de désigner d’un seul terme des peuples partageant une origine commune, mais vivant aujourd’hui des réalités différentes ? – Quelle place tient le nomadisme ? – Quelle place est-elle donnée à ces populations dans notre société ?

Famille(s) tzigane(s) : qu’est-ce que leur rapport au monde dit-il de notre lien (ou perte de lien) à la communauté ? Nous partirons de la notion de famille afin de nous interroger sur leur rapport au monde, souvent éloigné du nôtre. A partir d’expériences vécues par ces populations tziganes, nous nous questionnerons sur notre façon d’habiter la société, et sur notre lien avec la communauté & ses enjeux actuels

Cette rencontre est proposée dans le cadre de l’exposition de Mathieu Pernot – Les Gorgan (1995-2015) Attention l’exposition se clôture le 24.10.2021 et ne sera donc plus accessible le jour de la conférence.

Salle

Foyer

Horaire

18h00

Tarif

Gratuit

Durée

1h30

Public

Adultes, Étudiants

Particularité(s)

  • Ouvert à toutes et à tous, sur inscriptions obligatoires via : c.masson@sireas.be ou par téléphone : 0477/50 41 08
  • Le Delta est soucieux de votre sécurité et de celle des autres. Le port du masque et la distanciation restent de mise pendant tout déplacement dans le bâtiment, dans nos expositions, notre shop et au bar. Ils ne sont en revanche plus applicables dans nos salles de moins de 200 personnes. Restez prudents, désinfectez-vous les mains à l’entrée et à la sortie en utilisant le gel hydroalcoolique mis à votre disposition. Pour toute information complémentaire sur les mesures en vigueur : https://www.info-coronavirus.be/