Logo province de Namur

La province de Namur, au coeur de votre quotidien

, ,

10.02.23

Confluent Jazz – Ruben Hernandez sextet – Sonny Troupé Quartet Add 2

 

RH Sextet

RH Sextet, est le nouveau projet du trompettiste cubain Ruben Hernandez, dans lequel il fusionne la richesse harmonique du jazz avec la culture afro-cubaine qui coule dans ses veines. Riche de compositions personnelles, ce répertoire aux saveurs caribéennes vous fera (re)découvrir une des magnifiques facettes du jazz, tant l’énergie positive qu’il dégage, notamment grâce à ses rythmes chaloupés, est contagieuse.

Entouré par cinq musiciens de haut-vol, Ruben Hernandez nous plonge en musique dans son monde intérieur, dans ses passions et ses émotions, avec l’espoir que chaque personne puisse apprécier et ressentir la tendresse, la chaleur et la fraîcheur de la liberté qui s’en dégagent.

Musiciens :
Ruben Hernandez (Cuba) compositions, arrangements et trompette
Camilo Villa Robles (Colombie) basse
Norman Peplow (Allemagne) piano & claviers
Leonid Munoz Hernandez (Cuba) percussions
Damian Alvarez Castro (Cuba) batterie
Ruben Valle (Cuba) saxophone ténor

Sonny Troupé Quartet Add 2

On avait découvert Sonny Troupé avec Voyages et Rêves, un premier album plein de promesses. Plus qu’une simple carte de visite, il s’agissait d’une carte d’embarquement vers un univers aux frontières des nombreux styles qui composent la personnalité du batteur guadeloupéen. Le Gwo ka, ce tambour qui demeure son ancrage, cette musique dans laquelle le fils du saxophoniste Georges Troupé a tout appris. Le jazz, dont il a été tout autant sevré depuis tout jeune, les maîtres des baguettes Max Roach et Art Blakey, et tous ceux avec qui il a échangé, de Kenny Garrett à Lisa Simone. Mais aussi les musiques qu’il a rencontrées depuis qu’il s’est arrimé à Paris, au tournant des années 2.0 : le funk et le rhythm’n’blues, ou encore le métal et les musiques d’Afrique de l’Ouest, sans oublier la diaspora ultramarine.

C’est encore de cela dont il s’agit avec ce deuxième opus qu’il viendra présenter à Namur, au titre programmatique : Reflets Denses.  « Mon idée était de prendre comme base un maximum de type de mélodies Gwo ka que l’on retrouve dans le Gwo ka moderne et dans le style plus traditionnel, et d’en proposer mes propres arrangements. »

Un thème dans une veine plutôt classique peut prendre des atours électroniques, un air de facture plus post-moderne peut aussi bien être le sujet d’un retraitement jazz. À chaque fois, la matière première est l’objet d’une réinterprétation, créant une diffraction d’un même sujet, vue en double, au prisme du reflet dense.

 « Il existe énormément de types de mélodies différentes dans la tradition … J’ai voulu prendre comme base ces mélodies, et ces règles mélodiques pour composer. »

En clair, à travers ces multiples effets, reflets, il s’agit de démontrer que le Gwo Ka est une musique au carré. Entendez une musique au potentiel exponentiel. Pas question ainsi de se contraindre à une vision rétrécie, à une catégorie bien délimitée qui soit synonyme d’enclosure. Ici, le champs d’interprétations est vaste, comme autant de possibles contours à une musique en perpétuelle reformulation, mais qui soit tout aussi constamment en lien spirituel avec ses racines.

Pour voir ce contenu, vous devez mettre à jour les paramètres de vos cookies et accepter les "Cookies marketing (optionnels)".

Pour voir ce contenu, vous devez mettre à jour les paramètres de vos cookies et accepter les "Cookies marketing (optionnels)".

Réserver

Salle

Grande Salle

Horaire

20h00

Tarif

22€/réductions pass Delta

Durée

150'

Public

Tout public

À voir également

 

Particularité(s)