Logo province de Namur

La province de Namur, au coeur de votre quotidien

7.03.20 7.06.20

Peter Saul – Pop, Funk, Bad Painting and More

Peter Saul, Art Appreciation, 2016, acrylique sur toile, 162 x 203 cm © Peter Saul, Collection de la Foundation Aishti, Beyrouth, Liban

Présentation

Cette première rétrospective en Belgique de l’artiste américain Peter Saul (né en 1934) couvre la carrière de l’un des tout derniers contemporains du Pop Art, depuis la fin des années 1950 à aujourd’hui. Créée aux Abattoirs, Musée-Frac Occitanie de Toulouse, l’exposition Peter Saul. Pop, Funk, Bad Painting and More, d’une ampleur inégalée, présente un peu plus de 80 œuvres (peintures, arts graphiques, archives, etc).

Étonnamment, ce parcours commence à Paris, à l’orée des années 1960. C’est là que l’artiste réalise ses premières œuvres reproduisant des super-héros, des comics et des objets quotidiens typiques de l’American Way of Life. À des milliers de kilomètres de l’épicentre du Pop Art, auquel il se défend pourtant d’appartenir tout en partageant ses thèmes, Peter Saul en offre un versant critique, questionnant le modèle consumériste et impérialiste occidental.

À son retour aux États-Unis en 1964, il rejoint la Californie, foyer d’un art cette fois-ci « Funk » avec lequel sa peinture, pop et surréaliste, résonne avantageusement, révélant ainsi combien elle a su, en dépit de sa singularité, anticiper sur certains grands courants artistiques de la fin du XXe siècle. Pop différemment, Funk éclatant, son art préfigure également la « Bad Painting » des années 1980 tout en dévoilant une nouvelle manière de faire une peinture d’histoire colorée et exubérante. Peter Saul n’a en effet jamais cessé de porter attention au monde qui l’entoure : la guerre du Vietnam, les luttes pour les droits civiques, l’écologie, la malbouffe, la cigarette constituent autant des thématiques fortes qu’il a abordées régulièrement dans son travail.

Jusqu’à aujourd’hui, Peter Saul n’a ainsi cessé de nous révéler les enjeux les plus forts du monde et de l’art, ce qui en fait encore actuellement l’un des peintres majeurs du XXe et du XXIe siècle et l’un des plus influents sur la jeune scène artistique.

Un  catalogue bilingue inédit comprenant des textes de John Yau, Annabelle Ténèze et de l’artiste lui-même est édité chez Hatje Cantz à l’occasion de l’exposition (en vente au prix de 38€).


Vernissage

06.03.20, 19h30

Avec la présence exceptionnelle de l’artiste et d’Annabelle Ténèze, Directrice des Abattoirs, Musée – Frac Occitanie Toulouse


Rencontre publique

07.03.20, de 10h30 à 12h00

L’artiste Peter Saul en conversation avec Annabelle Ténèze, Directrice des Abattoirs, Musée – Frac Occitanie Toulouse.

Réservation indispensable


Nuit des musées

16.05.20, dès 20h00

Conférences, visites décalées et animations. Découverte de l’exposition pour les petits et les grands!


Médiation

L’équipe de médiation du Delta propose aux groupes (scolaires et/ou non scolaires) différentes médiations sur cette exposition:


Cette exposition est réalisée en partenariat avec les Abattoirs, Musée-Frac Occitanie de Toulouse. Elle bénéficie du soutien de la Terra Foundation for American Art, de la Galerie Michael Werner (New York – London) et de la Fundación Almine y Bernard Ruiz-Picasso para el Arte.

Réserver

Salle

Expo 1, Expo 2, Expo 3

Horaire

11h00 18h00

Tarif

10€

Public

Tout public

Particularité(s)

L’exposition sera accessible à partir du 07 mars 2020 jusqu’au 07 juin 2020, du mardi au vendredi de 11h00 à 18h00, le samedi et le dimanche de 10h00 à 18h00.

Fermé le lundi